Avertissement
À partir du 1er décembre 2014, ce blogue ne sera plus mis à jour.
Cynthia Chassigneux

19 août 2012

Reconnaissance faciale ... dans la mire des autorités

Publié le 19-08-2012 - Ajout le 28-08-2012

La reconnaissance faciale, soit ce procédé qui permet d'identifier une personne physique à partir de l'analyse des caractéristiques de son visage, ne cesse de faire couler de l'encre ... surtout au regard des enjeux de vie privée et de protection des renseignements personnels. 

Ainsi, en Allemagne (i.e. Land de Hambourg) et en Norvège, les autorités de protection des données personnelles viennent de (re)lancer des enquêtes contre Facebook et son système de reconnaissance faciale. Ces enquêtes concernent notamment la relation entre expression du consentement et collecte/utilisation de données biométriques (i.e. les caractéristiques du visage). 

Cette référence au consentement n'est pas sans rappeler les recommandations émises, en mars dernier, par le Groupe de l'article 29 dans son avis sur la reconnaissance faciale dans le cadre des services en ligne et mobiles (billet) mettant l'accent, entre autres, sur le consentement, l'information préalable, la sécurité des données lors de transfert et du stockage, le droit d'accès des personnes concernées. 

Par ailleurs, suite à la consultation tenue en décembre 2011 (billet), la Federal Trade Commission poursuit ses travaux sur la reconnaissance faciale. Elle a indiqué, en juillet dernier, devant le "subcommittee on privacy, technology and the law" du Sénat qu'elle entend publier un rapport à ce sujet d'ici la fin de l'année 2012.
"The Commission intends to release a report this year laying recommended best pratices for the use of facial recognition technologies [...]. In developing the report, the Commission is considering the following questions.
First, the Commission is considering ways in which companies using facial recognition technologies can implement "privacy by desing" [...]
Second, the Commission is examining how companies that use these technologies can provide consumers with simplified choices about the collection and use of their data. [...]
Finally, the Commission is considering how companies using facial recognition can increase the transparence of their data practices. [...]"
(Source: FTC Testimony, p. 11-12)

Reste donc à connaître les conclusions des enquêtes des autorités de protection et du rapport du FTC ... à suivre donc.

[Ajout du 28-08-2012] En attendant il est possible de lire le billet,  de la Commission nationale pour la protection des données du Grand-Duché du Luxembourg, sur les enquêtes menées en Allemagne et en Norvège, intitulé "Reconnaissance faciale sur Facebook: enquêtes en Allemagne et en Norvège". 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.