Avertissement
À partir du 1er décembre 2014, ce blogue ne sera plus mis à jour.
Cynthia Chassigneux

14 janvier 2013

Canada: perte d'une clé USB et d'un disque dur au RHDCC - enquête du CPVPC

[Publié le 14-01-2013 - Ajout le 20-01-2013]

Après avoir perdu une clé USB contenant le numéro d'assurance sociale et les dossiers médicaux de près de 5000 canadiens (La Presse), la ministre de Ressources humaines et Développement des compétences (RHDCC) annonce que son ministère a également égaré un disque dur externe sur lequel étaient enregistrés des renseignements personnels au sujet de 583 000 personnes ayant contracté un prêt d’études canadien entre 2000-2006 (Le Devoir)

Dans le communiqué émis par le ministère, on peut lire notamment que:  
"- Un disque dur qui comportait des renseignements personnels de 583 000 bénéficiaires de prêts d’études canadiens datant de 2000 à 2006 a disparu des bureaux de RHDCC, à Gatineau (Québec). Les recherches sont toujours en cours.
- Le fichier comportait des renseignements comme le nom, la date de naissance, le numéro d’assurance sociale et l’adresse d’étudiants de partout au pays (sauf du Québec, du Nunavut et des Territoires du Nord-­Ouest, car ceux-­ci gèrent leurs propres programmes de prêts d’études) ainsi que des renseignements connexes sur leurs prêts d’études canadiens.
- Les renseignements personnels de 250 employés de RHDCC se trouvaient également sur le disque dur.
- Aucun renseignement bancaire ou médical ne figurait sur le disque dur.
- Les renseignements ont été enregistrés sur un disque dur externe pour en faire une copie de sauvegarde."
(Source: Gouvernement du Canada, 11 janvier 2013)
Le RHDCC a avisé le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada (CPVPC) de ces incidents et, ce dernier a ouvert une enquête afin de déterminer s'il y a eu atteinte à la Loi sur la protection des renseignements personnels
[Ajout du 20-01-2013] Dans le cadre de cette enquête, le CPVPC a publié un document d'information visant à "aider les personnes qui sont préoccupées par cet incident ou qui souhaitent [lui] poser des questions". (Source: Document d'information du CPVPC)

À suivre donc. 


Pour plus de détails, 

1 commentaire:

  1. Un article bien soigné ,ça nous fait plaisir de tomber sur des articles instructifs avec des expressions faciles à comprendre, bonne continuation !!

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.